• Milou

Interview : Charles Voignier

Mis à jour : avr. 10

Charles Voignier est l'un des derniers pilotes à avoir participé au FSBK avec une 125 deux temps. Aujourd'hui, il est engagé en 500 Cup dans le cadre du Promosport. Écumant les circuits français, parfois seul, il nous partage sa vie de pure pilote amateur :

Rider House : Peux-tu te présenter brièvement ?

Charles Voignier : Bonjour, je m'appelle Charles VOIGNIER, j'ai 25ans et j'habite à Moulins dans l'Allier. Je suis issu d'une famille de motard avec comme point de chute pour les weeks-ends : Magny-cours et Lurcy-lévis, à 30min de la maison. Forcément ça aide...

Après mon BAC S, j'ai fais des études de chaudronnerie suite à ma passion pour la mécanique moto. Mais je me suis ensuite tourné vers le monde agricole après mon BTS pour travailler dans l'agro-équipement et les céréales. 


RH : Quand as-tu commencé la moto ?

CV : J'ai commencé la moto à 14ans sur route avec une mobylette, puis sur circuit en 2013 avec Marc AUBOIRON (AVM Racing) sur une Honda 125 RS NX4 en championnat de France 125. Une super moto et une super expérience


RH : Depuis, quel est ton parcours ?

CV : À la suite de 2013, j'ai continué avec Marco en 80cc en 2014 avec une machine "maison" qui était très exigeante. En 2015 je suis parti de chez Marco pour prendre mon indépendance. J'ai fait ma crise d'adolescence en quelques sortes. Pour mes 20ans, j'ai eu un camion et avec l'aide de mon ami Sebastien MARINS, on a remonté une Aprilia 125 RS pour que je puisse faire du circuit. On roulait tous les weeks-ends à Lurcy-lévis ou à Montbeugny, c'était super cool. Sebastien n'a jamais été bien loin de moi depuis mes débuts en piste jusqu'à aujourd'hui, et je lui dirai jamais assez merci. J'ai ensuite fait en 2016 la Honda CBR 500 Cup, le grand bain... Tout seul comme un grand. Avec un copain (Maxime) qui venait m'aider sur les courses. Une super année passée aux cotés des PEREZ, d'Ornella ONGARO, Antoine CHAPEAU, les monteurs de chez DUNLOP, Jules BULLE, etc.

Et depuis 2017 je fais la 500 CUP en championnat de France Promosport. Je ne suis pas un des protagonistes de la catégorie mais je me suis livré à de sacrés bagarres en paquet, parce que ça bastonne pour tous le monde dans cette catégorie ! Je pars sur les courses tout seul retrouver les copains, avec mon camion et ma caravane, j'ai quelques personnes qui m'aide financièrement, mais je suis parfaitement indépendant sur place.


RH : Cette année, en quoi es-tu engagé ? Avec quels objectifs ? 

CV : Cette année je suis toujours engagé en 500 CUP, mais je ne sais pas trop comment le calendrier initial va se dérouler. Ça va être une saison à l'économie, où j'essaierai d'être le plus vite possible durant chaque week-end sans aller à la faute. Mais ça fait depuis quelques temps que le passage en 600 me travaille, et je pense qu'avec ce qu'il se passe en ce moment, 2020 sera l'année idéale pour effectuer la transition.


RH : Quel est ton meilleur souvenir en moto ?

CV : Mon meilleur souvenir en moto est surement une course en 500 à Carole (93) où il pleuvait des seaux. Je pars du fond de grille, et je remonte toute la course pour finir dans les 10. Pas de quoi se faire remarquer par la FFM mais Carole sur le mouillé c'est hyper piégeux et j'avais bien compris qu'en assurant on pouvait faire un truc. Les départs c'est bien, les arrivées c'est mieux. Ce jour là j'ai vraiment compris comment il fallait rouler sur le mouillé avec les pneus pluies.


RH : Quel est ton plus grand rêve ?

CV : Pouvoir faire des courses de moto le plus longtemps possible en ayant toujours les mêmes sensations.


RH : Ton pilote préféré ?

CV : Casey STONER a toujours été impressionnant pour moi à la télé. Mais un mec comme Guy BERTIN est aussi impressionnant à voir, rouler dans des chronos de Grand-Prix à 65ans, c'est fabuleux !


Merci Charles d'avoir répondu à ces questions et bonne chance pour ta saison 2020.

RIDER HOUSE

06.48.69.52.52

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram